Thérapie

Le jeûne en ayurvéda: Quelques conseils.

Avant d’entreprendre un jeûne, il faut considérer la constitution individuelle. En occident, il y a des gens qui jeûnent pendant dix, vingt jours ou plus, sans tenir compte de leur constitutions. Ce manque de compréhension de leurs besoins constitutionnels peut avoir des effets nocifs.

Une  personne de constitution vata ne devrait pas observer un jeûne pendant plus de  quatre jours. si l’on ne mange pas, on accroît la légèreté du corps, et vata (air corporel) est aussi léger. Aussi l’élément vata se détériore-t-il si un jeûne se poursuit trop longtemps, et cet élément affaibli entraînera peur, anxiété et nervosité. 

La même restriction concernant la longueur de jeûne vaut pour les individus de constitution pitta. Un jeûne de plus  de quatre jours aggravera pitta, augmentant l’élément feu dans le corps. Cette augmentation de pitta entraînera des réactions psychologiques de peur et de haine. 

Les personnes de constitution kapha, par contre, peuvent observer des jeûnes prolongés. Elles ressentiront une agréable sensation de légèreté, un plus grand éveil de l’esprit et une ouverture de la conscience. La lucidité et la compréhension vont s’améliorer. 

Si l’on entreprend une diète aux jus de fruits, il est important de se rappeler que le raisin est bon pour la constitution vata, la grenade pour la constitution pitta et le jus de pomme pour la constitution kapha. Chaque jour de diète, buvez entre un litre et un demi- litre de jus de fruits dilué dans de l’eau. 

Le système digestif se repose pendant le jeûne. Il est important de ne pas mettre agni, le feu digestif, sous tension pendant cette période. Pendant le jeûne. le feu digestif est stimulé et, comme il n’y a pas d’aliments à digérer, agni brûle lentement les toxines qui stagnent depuis longtemps dans les intestins.

L’Ayurvéda enseigne que, durant le jeûne, certaines plantes comme le gingembre, le poivre noir, le poivre de cayenne et le curry, qui ont une valeur médicinale en raison de leurs attribut chauds et épicés, peuvent être employées pour aider à neutraliser les toxines du système. Si  ces plantes sont prises sous forme de tisane, elles vont aider à attiser agni afin de brûler les toxines.

Quant on observe un jeûne, il faut surveiller sa force et sa forme physiques. Si elle faiblissent de manière notable , il faut arrêter le jeûne.

Le jeûne est recommandé en cas de fièvre, de rhume, de constipation ou de douleurs arthritiques. S’il y a des toxines, ou si ama se trouve dans le gros intestin, le jeûne est indiqué.

Pour les individus normaux, en bonne santé, une diète à l’eau chaude (un à deux litres par jour) est recommandée au moins un jour par semaine. Cette pratique permet au système digestif de se reposer.

( Dr Vasant Lad, AYURVEDA SCIENCE DE L’AUTOGUERISON. )

 

Une question ? Un commentaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X